20 février: Journée mondiale de la justice sociale

Le 20 février, des rassemblements sont prévus un peu partout afin de souligner la Journée mondiale de la justice sociale.

Qu’est-ce que c’est, la justice sociale? En voici une définition selon les Nations Unies:

La justice sociale est une condition fondamentale de la coexistence pacifique et prospère des hommes au sein des nations et entre les nations elles-mêmes. Nous servons la justice sociale lorsque nous défendons l’égalité des sexes ou les droits des peuples autochtones et des migrants. Nous faisons progresser la justice sociale lorsque nous abattons les obstacles liés au sexe, à l’âge, à la race, à l’appartenance ethnique, à la religion, à la culture ou au handicap. Cliquez ici pour lire la page des Nations Unies en entier

La situation dans le monde

Cette année, la thématique de la journée touche à l’emploi. Contrairement aux croyances populaires, avoir un emploi ne signifie pas nécessairement se sortir de la pauvreté. Selon l’Organisation internationale du Travail, la pauvreté affectait environ 700 millions de travailleurs en 2018. Les jeunes et les femmes sont affectés de façon plus importante. Le taux de chômage est également un problème pour les jeunes, et les disparités entre les hommes et les femmes ne semblent pas être en train de disparaître. De plus, la qualité des emplois disponibles représente souvent un grand problème :

La mauvaise qualité de l’emploi est le problème majeur auquel sont confrontés les marchés mondiaux du travail, des millions de personnes étant contraintes d’accepter de travailler dans de mauvaises conditions, avertit l’Organisation internationale du travail (OIT) dans un rapport publié mercredi.  Cliquez ici pour lire la suite de l’article de Algérie Presse Service

photo-1535402803947-a950d5f7ae4b

Comment peut-on améliorer la situation?

À l’échelle des dirigeants, il est possible de faire une différence. Par exemple, en adoptant des politiques efficaces contre la pauvreté, on peut faire diminuer celle-ci:

Un rapport conjoint entre le PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement) et le Bureau International du Travail (BIT) a mesuré l’impact que les mesures politiques adoptées par certains pays ont eu sur les populations concernées et les résultats sont fort encourageants. Par exemple, en Argentine, une allocation universelle pour les enfants a permis de diminuer la pauvreté de 22 % et l’extrême pauvreté de 42 %. Cliquez ici pour lire la page de In-Terre-Actif

La situation au Québec

Au Québec, plusieurs groupes luttent afin d’augmenter le salaire minimum à 15$ de l’heure.

Selon l’Institut de la statistique du Québec, en 2016, on comptait 3 580 000 salariés. De ce nombre, 828 000 gagnaient moins de 15$ de l’heure, et 70% de ce nombre gagnaient moins de 13$ de l’heure – un montant jugé insuffisant pour conserver une bonne qualité de vie. Les disparités salariales entre les hommes et les femmes sont également importantes puisque 30% des femmes ont un salaire inférieur à 15$ de l’heure, en comparaison à 20% des hommes.

Selon le Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Montréal, les mesures d’austérité amenant aux coupures dans les services sociaux des dernières années ont grandement affecté les services publics. Ces compressions aggravent les inégalités déjà existantes dans la société, plutôt que d’améliorer la situation. Cliquez ici pour en savoir plus.

ListeActions

Les actions à venir

Dans le cadre de cette journée mondiale, un rassemblement est prévu à Montréal le 20 février à 11h30 au Square-Victoria afin de réclamer un meilleur investissement dans les services publics, les programmes sociaux, et l’action communautaire autonome. Cliquez ici pour avoir plus d’informations.

Suivez les actualités du RIOCM, de la Coalition Main Rouge et Engagez-vous ACA afin d’être au courant de futures actions et campagnes.

Bonne Journée mondiale de la justice sociale!

Laisser un commentaire