Le 5 Décembre : Sous le signe de la gratitude et de l’Espoir

Benevolat3_72dpi

Les photomontages ont été conçu bénévolement par monsieur Jonathan Petit, designer (http://www.exceptionambitiondesign.com/).

Le 5 décembre : Journée internationale des bénévoles. Décrétée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1985, la Journée internationale des bénévoles vise à souligner l’importante contribution des bénévoles à la société tant sur le plan économique que sur le plan humain.

Hommes et femmes en provenance de différents secteurs d’activités, autant des professionnels de la santé ou autres professionnels que des réceptionnistes ou des agents d’accueil ou d’information donnent de leur temps, de leurs valeurs et de leurs qualifications.

À partir d’un quartier de Montréal et de par tous les pays de la Terre, le bénévolat joue un rôle essentiel, même vital, dans de nombreuses organisations à caractère social ou humanitaire.

Selon l’ONU, « Le volontariat est un moyen efficace pour engager les gens à s’attaquer aux défis du développement, et il peut transformer le rythme et la nature du développement. […] Le programme Volontaires des Nations Unies (VNU) conçoit le volontariat comme universel et proche. »

Victimes de la guerre ou de catastrophe naturelle, Haïti, la Libye, le Myanmar et plusieurs autres nations ont bénéficié du volontariat des Nations Unies ces dernières années. En fait, le volontariat n’a pas de frontière.

Les bénévoles font partie de la solution

Mardi le 24 octobre, Le téléjournal de Radio Canada présentait un reportage intitulé L‘espoir d‘être soigné : médecins, dentistes et optométristes bénévoles sous la direction du Dr Stan Brock, un Britannique de quatre-vingt-un ans, offrent des services de santé à Chattanooga au Tennessee à une population démunie dans le pays le plus riche du monde : les États-Unis. Des bénévoles transforment un gymnase d’école en un hôpital d’un jour en y installant de l’appareillage médical.

Depuis trente-deux ans, les cliniques de brousse RAM (Remote Area Medical) offrent gratuitement des soins médicaux aux États-Unis et dans les pays en développement. La majorité des interventions des cliniques itinérantes RAM se font aux États-Unis.

Dans un pays divisé sur l’assurance maladie et l’Obamacare, des professionnels de la santé bénévoles font partie de la solution au problème d’accès aux soins de santé aux États-Unis. Bien que ce service soit partiel ou limité, il est d’autant plus nécessaire et apprécié par les bénéficiaires.

Dans ce reportage, James Wallace, un patient visiblement reconnaissant pour les soins dentaires reçus, s’exclamait :

« Ils (le personnel médical) ont été extraordinaires! Ils ont fait l’impossible. »

« On ne peut pas sauver tout le monde, déclarait le Dr Bill Childress au journaliste Christian Latreille de Radio Canada, mais on peut aider les gens un par un. Ça rend le monde meilleur.»

À Chattanooga, des services de santé qui vont au-delà de la santé et du bien-être des patients, car les soins donnés renforcent le tissu social de la communauté :

« C’est dans un esprit communautaire que se fait le travail », déclarait le Dr. Stan Brock, fondateur des cliniques RAM.

Plus près de nous, dire Merci, mille Mercis

millemercis2
Plus près de nous, plus de trois-cents organismes communautaires membres d’Accès Bénévolat et leurs bénévoles contribuent à l’amélioration de la vie de quartier dans l’est de Montréal; accueil de visiteurs, information, accompagnement de personnes en perte d’autonomie, rédaction, lecture aux enfants, animation en garderie, préparation de repas, gestion; un florilège de tâches bénévoles pour lesquelles il est difficile de mettre un prix. Des services qui suscitent la gratitude chez leurs utilisateurs.

La Journée internationale des bénévoles présente pour Accès Bénévolat une occasion de dire Merci, mille Mercis aux milliers de bénévoles; merci pour le don et l’engagement, merci pour le temps accordé aux usagers, merci d’être là – fidèles.

Sans l’apport des organismes communautaires,  la qualité de vie des Montréalais s’en trouverait appauvri et, le plus souvent, ce sont des personnes démunies et vulnérables, ou des gens qui passent à travers un moment difficile qui se tournent vers les services communautaires d’aide et qui en sont reconnaissants.

Encore une fois, il est difficile de mettre un prix sur un service d’accompagnement, une aide alimentaire, un soutien communautaire; la gratuité et le don représentent des valeurs auxquelles nombre de bénévoles ou volontaires adhèrent.

Le bénévolat, en signe d’Espoir

souriregratitudeD’un quartier de Montréal à des interventions de l’ONU et de ses agences internationales, les mêmes valeurs d’entraide dans la gratuité et le don animent et motivent les intervenants bénévoles de par le monde.

Selon le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres, les bénévoles de toutes origines, de toutes nations œuvrent à l’édification d’un avenir meilleur; ils contribuent à éliminer la pauvreté; ils interviennent lors de catastrophes naturelles; ils peuvent influencer les débats de société ;    la liste des tâches accomplies par les bénévoles pourrait être encore plus longue. Les mots du Secrétaire général peuvent paraitre ambitieux : élimination de la maladie, élimination de la pauvreté, maintien de la paix, développement durable.

Toutefois, le service bénévole ne prétend pas combler tous les besoins, mais il est un premier pas vers la résolution de problèmes.

Les bénévoles font partie de la solution pour offrir de meilleurs lendemains aux individus et aux communautés, pour offrir de l’Espoir

La Journée internationale des bénévoles

Pour mettre en exergue les valeurs des bénévoles.

Pour rappeler les objectifs du secrétaire général des Nations Unies, si ambitieux soient-il.

Pour dire Merci, mille Mercis aux bénévoles.

Sans frontière, le 5 décembre : sous le signe de la gratitude et de l’Espoir…

François Dussault

Laisser un commentaire