Journée mondiale de la santé mentale : parlons-en !

Encore aujourd’hui, la majorité des personnes souffrant de problématiques de santé mentale ne consulte pas. Du 1 au 7 octobre, c’est la Semaine de sensibilisation aux maladies mentales, qui est suivie de la journée du 10 octobre reconnue comme la Journée mondiale de la santé mentale. Les objectifs de la Journée sont de sensibiliser le public à la santé mentale et de favoriser l’investissement dans les ressources de prévention et de traitement.

photo-1526470608268-f674ce90ebd4

Quelques chiffres sur la santé mentale dans le monde et au Québec

Dans le monde, plus de 300 millions de personnes souffrent de dépression, la principale cause d’incapacité. Plus de 260 millions présentent des troubles de l’anxiété.  Cliquez ici pour consulter le site de l’Organisation Mondiale de la Santé

Le trouble dépressif est le trouble le plus commun. Pas moins de 12% des Québécois.e.s de 15 ans et plus ont vécu un épisode dépressif au cours de leur vie, et les femmes (15%) sont plus touchées que les hommes (9%).

La santé mentale touche tout le monde, y compris les enfants. On estime que 20% des enfants au Québec et au Canada sont affectés par une maladie ou un trouble mental.

Selon la Commission de la santé mentale du Canada, 28,5% des personnes qui s’identifient comme lesbiennes, gaies ou bisexuelles auraient reçu un diagnostique de trouble anxieux ou de trouble de l’humeur.

On pense que la stigmatisation et la discrimination dont elles font l’objet sont l’un des facteurs qui expliquent le risque élevé de problèmes de santé mentale. De plus, les personnes lesbiennes, gaies ou bisexuelles peuvent être victimes d’inégalités dans la prestation de services de santé pour des troubles mentaux. Cliquez ici pour consulter la page de la Commission de la santé mentale du Canada

La thématique 2018

L’année passée, c’était la 25e édition de la Journée, et la thématique portait sur la santé mentale au travail.

Au cours de la vie adulte, nous passons une grande partie de notre temps au travail. Notre expérience sur le lieu du travail est l’un des facteurs déterminant de notre bien-être général. Les employés et les dirigeants qui mettent en place des initiatives de promotion de la santé mentale au travail et qui soutiennent les employés ayant des troubles mentaux observent une amélioration de la santé des employés mais aussi de leur productivité.  Cliquez ici pour consulter le site de l’Organisation Mondiale de la Santé

Cette année, la thématique porte sur les jeunes dans un monde qui baigne de plus en plus dans la technologie.

photo-1516810714657-e654b97f1d80

Vous souhaitez donner de votre temps pour la cause?

Découvrez ici une liste d’organismes membres d’Accès Bénévolat qui oeuvrent en santé mentale. Pour consulter les offres de bénévolat, cliquez tout simplement sur le nom de l’organisme qui vous intéresse. *Veuillez noter que la liste de membres et les offres changent régulièrement.

Centre Au Puits

Le Centre Au Puits accueille et accompagne des adultes souffrant de solitude ou d’isolement social afin de leur permettre, chacun selon ses capacités, de vivre de façon autonome et responsable, de s’épanouir et d’être plus heureux.

Centre de relation d’aide Le Levier

Le Centre de relation d’aide Le Levier contribue à l’amélioration de la santé mentale et du développement personnel et social en offrant des services de psychothérapie à bas coût.

Centre de soir Denise-Massé

Le Centre de soir Denise-Massé offre un accueil de soir et de fin de semaine pour des personnes vivant avec des problèmes de santé mentale, de désorganisation sociale et/ou de l’instabilité résidentielle, dans le but de briser l’isolement et de favoriser la socialisation.

Centre La Traversée

Le Centre La Traversée offre un lieu d’hébergement à des personnes démunies et favorise leur intégration sociale.

Groupe P.A.R.T

Le Groupe P.A.R.T. favorise l’insertion professionnelle d’adultes aux prises avec un problème de santé mentale ou d’ordre psychosocial.

Institut universitaire en santé mentale Douglas

L’Institut universitaire en santé mentale Douglas offre des soins, de la recherche et de l’enseignement en santé mentale. L’Institut mise sur la prévention et le rétablissement, et il contribue à la démystification des maladies mentales.

Les Oeuvres de Saint-Jacques

Les Oeuvres de Saint-Jacques donne aux personnes seules du centre-ville de Montréal une possibilité de sortir de leur isolement en créant un milieu chaleureux et agréable. L’organisme offre à ces personnes un soutien moral et une aide pour la prise en main de leur situation, et il leur sert des repas à prix modiques

Maison L’Échelon

La Maison L’Échelon vise la qualité de vie (mieux-être et mieux-vivre) et le rétablissement des personnes vivant un problème de santé mentale en leur donnant prioritairement accès à des services résidentiels tout en offrant des services de soutien psychosocial et de réadaptation, des loisirs sociaux-culturels et sportifs, et des services éducationnels adaptés à leurs conditions de vie.

Maison Lucien-L’Allier

La Maison Lucien-L’Allier offre du logement social à prix modique et intervient auprès d’individus autonomes qui sont touchés directement par la maladie mentale.

Passages : ressource pour jeunes femmes en difficulté

Passages offre un lieu d’accueil et d’hébergement, contribue à améliorer les conditions de vie, de santé et de sécurité de jeunes femmes en difficulté, soutient les démarches leur permettant de prendre du pouvoir sur leur vie afin de favoriser et soutenir l’insertion et le maintien dans la communauté.

Pavillon Albert Prévost – Hôpital Sacré-Coeur

Le Pavillon Albert-Prévost offre des services spécialisés en psychiatrie et santé mentale.

Prise II

Prise II soutient les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale dans leur engagement à cheminer pour comprendre leurs difficultés et pour devenir actives dans leur processus de rétablissement.

Services communautaires Cyprès

La mission des Services communautaires Cyprès est d’aider les personnes qui vivent des problèmes de santé mentale dans leur démarche vers un mieux-être, et de faire un suivi individuel dans leur milieu de vie sur une base libre et volontaire.

Suivi communautaire le Fil

Suivi communautaire le Fil suit et accompagne à long terme les personnes ayant un problème de santé mentale sévère, afin d’améliorer leur qualité de vie et leur intégration sociale.

1 commentaire

Laisser un commentaire