Au Magasin-Partage Rosemont de Noël, les bénévoles de l'école Le Vitrail: le bénévolat de demain

Le 19 décembre dernier François Dussault, rédacteur bénévole, a suivi des jeunes du Projet Jeunesse (informations ici ou ) à l’occasion d’une singulière sortie scolaire: du bénévolat du temps des fêtes au Magasin-Partage Rosemont de Noël.

En décembre 2019, sept élèves bénévoles de l’école Le Vitrail ont contribué à la grande opération de distribution de denrées alimentaires du Magasin-Partage Rosemont de Noël au Centre Gabrielle-et-Marcel-Lapalme, rue Lafond, à Montréal.

Le magasin est prêt à ouvrir ses portes, les étals installés, les denrées prêtes à être distribuer
Épicerie ou Magasin partage, on ne voit pas la différence

Le Magasin-Partage Rosemont de Noël consiste en la mise sur pied d’une épicerie temporaire de trois jours où des ménages à faible revenu du quartier achètent des denrées alimentaires en déboursant 10 % du coût total des achats, jusqu’à un maximum de 15 $. Selon Bouffe-Action, cette année plus de quatre-cents ménages de l’arrondissement Rosemont-Petite Patrie sont venus s’approvisionner en denrées et petits cadeaux.         Incidemment, des enfants du quartier ont confectionné des bonbonnières à l’aide de cartons et de rubans pour les offrir en cadeaux avec des friandises reçues lors de la fête de l’Halloween.

 Aussi, une cinquantaine de personnes à mobilité réduite ont bénéficié du service de livraison à domicile de leur panier d’épicerie de Noël.

 Une opération de distribution d’aliments d’envergure qui nécessite au total l’apport de plus de deux-cent-cinquante bénévoles – dont une soixantaine de jeunes – sur une période de deux mois et demi. Une efficace équipe de bénévoles qui pourrait faire l’envie de plusieurs détaillants en alimentation!

Aura-Maeïka et Kamelia de l’école Le Vitrail cumulent déjà beaucoup d’expérience en bénévolat par différents programmes de services à la communauté et par le Projet Jeunesse d’Accès Bénévolat.

Par le Projet Jeunesse, Accès Bénévolat accompagne les jeunes de 12 à 17 ans dans leurs tâches et désire pérenniser le partenariat entre l’école Le Vitrail et les organismes communautaires du quartier, dont Bouffe-Action.

Les jeunes bénévoles et les adultes collaborent lors de la distribution des produits
« Les gens apprécient qu’on leur donne quelque chose », nous dit Kamelia, le visage tout illuminé.

 Participant à la distribution de denrées alimentaires dans cette épicerie temporaire pour une population défavorisée, Aura, commis aux fruits, et Kamelia, commis aux légumes, m’ont souligné la reconnaissance qu’elles en ont retirée.

Certains usagers expriment leur gratitude avec émotion, parfois les larmes aux yeux.

Bien que jeune, Kamelia possède à son actif de l’expérience dans l’aide aux familles en s’occupant d’enfants de trois mois à neuf ans et elle désire continuer à aider les gens par le bénévolat ; son engagement lui permet d’aller vers de nouvelles personnes, dit-elle.

« Les gens apprécient qu’on leur donne quelque chose », nous dit Kamelia, le visage tout illuminé.

Elle mettra son expérience de travail de commis aux fruits sur son curriculum vitae :

« C’est sûr ! » Une expérience agréable ! »

Aura, quatorze ans, mais déjà expérimentée en aide maternelle à la boutique des Petits frères, désire continuer à œuvrer dans divers programmes communautaires et varier ses expériences.

Dévouée à servir les usagers, Aura ajoutera cette journée d’épicerie animée à son actif.

Jeunes bénévoles en action: déballer des denrées
Changement de poste de dernière minute pour assembler des boîtes en urgence: les jeunes bénévoles s’activent

Caétano a qualifié sa journée de stressante. Toutefois, au sein d’une équipe enjouée, il a alimenté avec efficacité la chaîne d’achats en boîtes : assemblage, collage, remplissage des boîtes.  Un stress que ses coéquipiers n’ont pas discerné.

Le bénévolat de demain s’écrit aujourd’hui

Parlant des adolescents de l’école Le Vitrail, Ginette Fréchette, bénévole emballeuse, s’exclame avec enthousiasme et véracité:

« Ils sont pas mal fins, pas mal bons ! »

Coordonnateur au Magasin-Partage Rosemont de Noël, Mathieu Gorman-Binette  qualifie l’apport des jeunes d’énergique – une énergie à donner.

« Les familles adorent voir les jeunes travailler ; elles y voient une certaine relève. La jeunesse est positive », dit-il avec assurance.

Pour l’avenir, il souhaite accueillir davantage de jeunes :

« C’est une belle place pour qu’ils développent leur force. »

Dans une équipe de bénévoles de différents groupes d’âges, les élèves de l’école Le Vitrail y ont leur place. Dynamiques et enthousiasmes, ils répondent avec empressement à l’appel quand il faut combler un poste lors de la pause d’un autre bénévole ou lorsqu’il manque certaines denrées, efficacement, ils pourvoient les tables des produits manquants. Une expérience de bénévolat du temps des Fêtes qui, d’après leurs dires, ne manquera pas d’être mise à profit dans le futur.

Des jeunes de la Maison Accès-Cible Jeunesse de Rosemont ont aussi participé à cette distribution de paniers de Noël lors du démontage de la salle et du rangement des articles. La Maison Accès-Cible  offre des services de loisirs et développement communautaire aux jeunes de douze à dix-sept ans.

À Bouffe-Action de Rosemont et au Magasin-Partage Rosemont de Noël, par la contribution généreuse et l’expérience acquise de Aura, Kamelia, Gaétano et autres élèves de l’école Le Vitrail, et des participants de la Maison Accès-Cible, le bénévolat de demain s’écrit aujourd’hui.

Pour en savoir plus sur le Projet Jeunesse:
FaceBook
Instagram
Accès Bénévolat