« Le bénévolat est un laboratoire d’expériences! »

lab-2107510_960_720Quand il s’agit d’emploi, le bénévolat constitue un véritable plus dans votre carrière. Au-delà d’acquérir une ligne supplémentaire dans votre cv, le bénévolat est un véritable laboratoire d’expériences enrichissantes qui vous permettra de mieux connaitre vos capacités . Un essai de notre bénévole rédacteur, François Dussault.

Le bénévolat, pour s’évaluer

Parmi les aspects du travail bénévole qui méritent d’être considérés dans la décision d’effectuer du bénévolat est la possibilité de s’évaluer en donnant de son temps, de ses habiletés, et d’insérer le bénévolat dans son parcours professionnel ou académique, ou dans un processus d’intégration à la société québécoise pour les nouveaux arrivants, ou encore dans un cheminement de vie à la recherche de ses propres valeurs.

Logo_R_J
Une des missions du centre de recherche d’emploi Horizon Carrière à Montréal (http://www.horizoncarriere.ca/) consiste à offrir un service de soutien et d’accompagnement psychosocial aux gens en recherche d’emploi et qui éprouvent des difficultés d’intégration professionnelle, scolaire ou sociale.

À cet effet, le bénévolat représente un outil ou un moyen pour trouver un travail tout aussi pertinent que la rédaction de son curriculum vitae, la préparation à l’entrevue, la mise à niveau de ses connaissances.

Nathalie Théberge Conseillère en orientation_final

 

Membre de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec (OCCOQ), Nathalie Théberge cumule plus de vingt ans d’expérience à titre de conseillère en emploi et de conseillère d’orientation à Horizon Carrière. Celle-ci m’a bien présenté et mis en relief cette facette du bénévolat : un outil d’évaluation de soi-même, un moyen pour identifier ses qualités ou pour confirmer ses choix de carrière ou d’études.

S’ouvrir à de nouveaux possibles

Une dame d’expérience à l’écoute et attentive aux besoins de ses clients, madame Théberge recommande souvent aux chercheurs d’emploi, ou aux gens désireux de réorienter leur carrière ou leurs études, ainsi qu’aux nouveaux arrivants une activité de bénévolat pour l’atteinte de leurs objectifs professionnels. Elle m’a fait part de nombreuses histoires à succès relatives à sa clientèle et le travail bénévole. Des histoires de vie tous aussi uniques les unes que les autres.

Que ce soit pour s’intégrer à la société québécoise, se créer un réseau de contacts dans ses champs d’intérêts, se trouver une cause en accord avec ses valeurs et où l’on voudrait y œuvrer, ou encore se donner de nouvelles habiletés sociales ou professionnelles :

« Le bénévolat est un laboratoire d’expériences ! », m’a-t-elle dit avec conviction.

Une des clientes d’Horizon Carrière a effectué un virage audacieux dans sa profession : autrefois ingénieur-chimiste, elle poursuit maintenant des études en médecine à l’Université de Montréal. Le bénévolat dans un hôpital lui a permis de découvrir ses aptitudes pour exercer la profession de médecin : facilité d’écoute des patients, facilité à établir un contact avec ceux-ci ; une expérience pertinente pour l’entrevue d’admission à la faculté de Médecine et qui lui a permis de valider son choix d’études.

Ma rencontre avec le bénévolat

Ma rencontre avec madame Théberge fut aussi la rencontre avec de nombreuses autres expériences de travail bénévoles inscrites dans le curriculum d’un candidat à l’emploi.

Souvent, de simples tâches telles qu’accueillir et informer des visiteurs, accompagner des personnes en perte d’autonomie ou l’entretien ménager peuvent permettre à un chercheur d’emploi d’élargir son réseau de contact ou de s’exposer à différents secteurs d’activité, ou pour un immigrant de s’initier à l’histoire et à la culture du Québec.

Aussi, dans la poursuite de ses objectifs de carrière, au milieu de ses interrogations, le bénévole bénéficie de l’accompagnement et du soutien d’un conseiller du centre de recherche d’emploi et de l’encadrement de l’organisme pour qui il œuvre et, souvent, l’organisme l’initiera à certaines tâches et l’évaluera.

Selon le guide Réussir son engagement social publié par Accès Bénévolat, le travail bénévole permet aussi « de partager son énergie, ses connaissances, ses compétences, ses champs d’intérêts ou ses passions. »

Connaissances, compétences et intérêts représentent des éléments qui attireront l’attention d’un employeur potentiel. D’ailleurs de nombreux employeurs reconnaissent le travail bénévole comme une expérience de travail.

agreement-2679506__340

Intérêts et passions ne manqueront pas de stimuler le bénévole dans la poursuite de ses objectifs de carrière ou dans la quête de ses rêves.

L’expérience du rédacteur

L’auteur de ses lignes a grandement profité des services d’Horizon Carrière et des judicieux conseils d’orientation ou de réorientation de madame Théberge. Aujourd’hui retraité, je peux effectuer le travail de rédacteur :

« Peu importe son âge, il n’est jamais trop tard pour pouvoir exercer dans un domaine que l’on rêve, m’a dit Nathalie Théberge. Il y a toujours moyen de faire une nouvelle carrière. C’est jamais définitif un choix de carrière. »

Diplômé en journalisme de l’Université Concordia, mon rêve, ma passion depuis toujours œuvrer en journalisme et écrire.

Aujourd’hui rédacteur à Accès Bénévolat, beaucoup d’expériences en lien avec le journalisme écrit et virtuel m’attendent. Pour moi, avec mes hésitations, avec mes accomplissements en communications, le bénévolat, c’est un commencement…

François Dussault


Sources :

https://www.orientation.qc.ca/ : En 2008, l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec a formulé l’énoncé d’utilité sociale qui définit le travail des conseillers d’orientation : « Les c.o., par leur expertise de la relation individu-travail-formation, visent le mieux-être personnel et professionnel en mobilisant le potentiel des personnes et en les aidant à prendre leur place dans la société tout au long de leur vie. »

https://www.accesbenevolat.org/imports/medias/aben-guide-benevole-2016-2.pdf  : Le guide Réussir son engagement social publié par Accès Bénévolat, page 13.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 commentaire

Laisser un commentaire