Le Projet Jeunesse : Un partenariat qui fait grandir

Mine de rien, depuis quelque temps, un partenariat très dynamique se déroule dans Rosemont-Petite-Patrie. Accès Bénévolat fait équipe avec l’école alternative Le Vitrail afin d’offrir une première expérience de bénévolat en milieu communautaire à des jeunes de niveau secondaire. Déjà, la première année du projet sera célébrée en avril.

Qu’est-ce que c’est, le Projet Jeunesse? Comment ça fonctionne? Nous avons réussi à accrocher Emmanuel entre deux engagements afin de l’interroger.

Emmanuel, dis-nous très brièvement comment le Projet Jeunesse est venu à exister.

C’est parti de l’envie de l’école secondaire Le Vitrail et d’Accès Bénévolat de travailler ensemble pour promouvoir l’engagement communautaire et le bénévolat dans la communauté. C’est quelque chose que l’école faisait déjà dans Hochelaga avant d’arriver dans Petite-Patrie. Les jeunes ont commencé leurs premiers engagements communautaires le 1er novembre 2018, pour terminer le 2 mai 2019.

Quel est ton rôle dans le projet?

Mon rôle est d’accompagner le projet dans la faisabilité, c’est-à-dire de trouver des organismes capables d’accueillir des jeunes à proximité de l’école, et d’accompagner les jeunes qui souvent ont simplement peur d’y aller pour la première fois. Lorsqu’ils y sont déjà allés une ou deux fois, ils sont en autonomie, et je vais simplement vérifier si tout va bien. Je fais le suivi avec les organismes lorsque nécessaire, s’il y a des ajustements ou des problématiques à régler.

Le partenariat est bien sûr très présent puisque sans organismes, il n’y a pas de bénévolat. Les organismes membres d’Accès Bénévolat ont été contactés par mes services, ou par les services de Martine Leroux au soutien aux organismes.

Pourquoi c’est important d’accompagner les jeunes pour leur première action bénévole?

Même si certains vont être capables d’utiliser les plateformes pour trouver des expériences de bénévolat, il y en a beaucoup d’autres qui ne savent pas comment s’y prendre. Même s’ils savent utiliser la technologie, ils ne savent pas forcément toujours comment interagir avec un organisme ou avec un responsable des bénévoles, et donc c’est vraiment important de les accompagner afin de les aider à s’intégrer, et leur donner le gout de continuer. Sinon, on va passer à côté, et ils ne feront peut-être plus de bénévolat de leur vie. Autant ne pas se tromper dès le début!

Projet Jeunes3
Sur la photo : Tatiana Carol, directrice générale d’Accès Bénévolat, Geneviève Tremblay, directrice de l’école Le Vitrail, et Emmanuel Leborgne, agent de liaison chez Accès Bénévolat

Qui sont donc ces organismes où on envoie les jeunes?

Il y a des organismes en sécurité alimentaire comme le CRAC de Petite-Patrie, l’Épicerie solidaire de Rosemont, Bouffe-Action, et Moisson Montréal nous a également ouvert ses portes. Il y a les organismes de luttes à la pauvreté et l’isolement comme les Petits Frères, et le Groupe d’entraide maternelle de la Petite-Patrie qui donne beaucoup de services aux jeunes familles et aux jeunes mamans. Il y a aussi la Corporation d’éducation et de développement jeunesse, qui organise des weekends pour les familles défavorisées de Villeray et de Petite-Patrie, où les jeunes vont être des animateurs pendant la fin de semaine, dans un camp de Lanaudière. Accès Bénévolat reçoit des jeunes pour aider avec les besoins en communication, et le Refuge Secours Animal est le dernier à nous avoir ouvert ses portes, pour donner un coup de main à la logistique du refuge pour chats.

… et qu’est-ce qu’ils font sur place?

Ils ont plusieurs activités possibles. Ils peuvent cuisiner, faire du travail de logistique, être commis d’épicerie, et certains vont flatter des chats, nettoyer des litières de chats, désinfecter… il y en a qui vont s’occuper de bijoux (je pense aux Petits Frères et leur belle boutique), d’autres vont trier et ranger des vêtements. À l’Épicerie solidaire, c’est de réaliser l’inventaire du stock en alimentation. Chez Bouffe-Action, ils aident à la logistique d’emballage pour le Magasin-Partage de Noël. Chez Moisson Montréal, ils ont donné un coup de main pour la logistique alimentaire, et au Groupe d’entraide maternelle, ils aident à préparer le bazar du printemps et de l’automne. Chez Accès Bénévolat, ils rédigent des articles ou ils aident avec l’organisation d’événements. Je dois en oublier, il y en a d’autres!

montage pj
Les jeunes ont accumulé plus de 500 heures de bénévolat en moins de trois mois.

Wow. C’est très varié ! Combien de jeunes participent au projet?

Pour l’instant, 48 jeunes bénévoles différents ont participé au projet sur un total de 90 élèves au niveau secondaire. Ils ont dépassé 500 heures d’engagement en moins de trois mois, et je pense qu’on devrait arriver tranquillement à une cinquantaine de jeunes en début mai, avec un total de 1000 heures d’engagement communautaire.

Quelle est ta plus grande fierté en tant qu’accompagnateur de cette belle relève bénévole?

Les deux premiers mois, le temps qu’on se connaisse, c’était surtout moi qui allais vers les jeunes. Maintenant, c’est eux qui viennent vers moi à l’école, pour me demander ce qu’ils peuvent faire comme bénévolat. La confiance est là, et ils entendent d’autres jeunes qui ont été faire de l’engagement communautaire et qui trouvaient ça lefun, et donc eux aussi, ils veulent participer!

GEM2
Au Groupe d’entraide maternelle de la Petite-Patrie avec Titouan, Maximilien et Kazimir, fiers jeunes bénévoles

Après avoir accompagné près de 50 jeunes en terrain inconnu, je suis certaine que tu as au moins UNE anecdote rigolote à nous raconter…

C’étaient deux jeunes, Mélody et Charles, lors du Magasin-Partage de Rosemont chez Bouffe-Action, qui étaient partis chercher des boîtes pour emballer la nourriture. Ils s’en étaient mis plein par-dessus la tête. Évidemment, ce qui devait arriver arriva : il y avait un cadre de porte, et les boîtes ne passaient pas. Je vois Charles avancer avec sa pile de boîtes… et repartir en arrière en tombant. Et bien sûr, on a des photos de ça !

Pour terminer, quel est ton souhait pour le Projet Jeunesse?

Je souhaite que tous ces jeunes qui font de l’engagement communautaire et du bénévolat puissent continuer dans leur vie adulte à donner ce geste, ce don de soi, parce que je vois que chez certains, c’est déjà naturel. Je leur souhaite de continuer.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Vous souhaitez encourager la jeunesse bénévole?

Vous brûlez d’envie de voir les photos de l’avalanche de boîtes?

Cliquez ici pour retrouver la page Facebook du projet, et appuyez sur le bouton 👍🏽j’aime👍🏽 !

1

 

2 commentaires

Laisser un commentaire