Souvenir de bénévolat #7

Revitalisation du patrimoine religieux au Relais des Écureuils

J’habite dans un quartier de Montréal qui compte plusieurs bâtiments religieux de différentes confessions. Certains lieux de culte sont très actifs, comme l’église orthodoxe au pied de chez moi où la communauté Grecque se rencontre, ou bien encore les nombreuses mosquées où les immigrants, principalement Indiens et Pakistanais, pratiquent aussi. Par contre, certaines sont fermées et placardées depuis longtemps et une réflexion à l’égard de ce beau patrimoine bâti devra tôt ou tard être entreprise. En effet, ici comme ailleurs au Québec, les églises sont progressivement vidées de leurs fidèles et, en tant que société, nous devrons nous questionner au sujet de l’avenir de ces bâtiments historiques. En général, trois choix s’offrent: la destruction du bâtiment, sa vente à des investisseurs privés ou bien finalement sa conversion en un projet communautaire. Je vous invite aujourd’hui à Donnaconna, dans la région de Portneuf, où un projet de revitalisation du patrimoine religieux attire l’attention.

Vision panoramique du Relais des Écureuils
Le Relais des Écureuils à Donnaconna

Donnaconna, située environ 45 kilomètres à l’Ouest de la ville de Québec, s’étend de la rive nord du fleuve Saint-Laurent à l’autoroute 40. Depuis 1967 la ville est fusionnée à la municipalité des Écureuils, charmant village riverain du chemin du Roy qui compte sa propre église. Depuis ce temps les riverains, sourire en coin, disent que Donnaconna compte 8725 habitants « en comptant les Écureuils ». Suite à la fusion, la fabrique s’est donc retrouvée avec deux églises à gérer. En 2012, pour la première fois, la question sera posée à savoir si l’on conserve deux églises. Le questionnement durera un temps et finaement la décision est prise en mai 2014: l’église des Écureuils devra fermer.

Dès l’automne 2014, un organisme à but non-lucratif est lancé avec pour mission de sauvegarder le lieu et de perpétuer les rencontres communautaires : c’est ainsi que le Relais de la Pointe-aux-Écureuils est né. La Ville de Donnadonna, la fabrique, le CA de l’organisme en plus d’un acteur culturel du coin signent une entente de partenariat afin de faire évoluer le projet. Durant un an, des idées sont apportées et discutées et font place à beaucoup de réflexions, toujours sans résultat concret pour le moment.

Marc Duval anime une activité pour enfants
Marc Duval est chargé de projet au Relais des Écureuils

C’est en septembre 2015 que, suite au déménagement d’un chargé de projet, entre en scène un enthousiaste entrepreneur, Marc Duval. Originaire de la Beauce mais ayant beaucoup travaillé à l’étranger, M Duval compte des décennies d’expérience en animation et en divers projets pour les jeunes. Son entousiasme est contagieux et sa tête déborde d’idées. Suite à sa nouvelle entrée en fonction, Marc et le comité vont évaluer les possibilités et réfléchir aux multiples services que cet immense espace peut offrir.

Musée
Le musée

Depuis 2015, plusieurs projets ont vu le jour. Par exemple, dans la Nef de l’église, durant la période scolaire, un club de gymnastique est installé avec ses trampolines, poutres, tapis, etc. Dans la même Nef, les membres ont construit deux espaces commerciaux, l’un destiné à être loué par une entreprise locale, l’autre à accueillir un magasin général. Cette formule, affirme m Duval, « assure des revenus fixes pour notre financement ». En effet, plus de 75% du financement du Relais provient des revenus combinés de la salle communautaire, du Magasin Général, de la salle de spectacle et finalement des locations des locaux commerciaux. Un musée est aussi ouvert, contenant différents artéfacts dont des oeuvres originales du sculpteur Fabien Pagé.

Occupation du parvis de l'église
L’été, le parvis est occupé tous les vendredis pour des 5 à 7 amicaux

Marc ajoute que des activités estivales font aussi partie du calendrier de l’organisme : « L’été, nous occupons le parvis de l’église avec des thématiques à tous les vendredis pour des 5@7 amicaux. Une moyenne de 65 personnes se donnent rendez-vous pour « Les jasettes du Parvis ». Nous avons aussi une troupe de théâtre d’été qui présentent des textes écrites par des gens du coin. » Il estime qu’en 2019 plus de 15 000 visiteurs ont foulé le sol du Relais.

Chasse aux oeufs de Pâques
Toute l’année des activités ont lieu. Ici on voit une chasse aux oeufs de Pâques

D’autres activités saisonnières comme la chasse aux oeufs de Pâques ont lieu tout au long de l’année. Des activités communautaires traditionnelles sont au rendez-vous, dont la vieille tradition Québécoise des sous-sols d’églises : « Sous la Nef, dans l’ancienne salle paroissiale, nous offrons un service de vente de meubles usagés qui vient en aide aux personnes dans le besoin » dit Marc.

Photo de la Sapristi, salle de spectacle
La sacristie a été convertie en petite salle de spectacle appelée La Sapristi

Habituellement, la Sacristie d’une l’église se trouve à l’arrière du choeur, mais aux Écureuils elle se trouve sous ce choeur car l’immeuble est construit dans une pente. Marc et son équipe ont donc transformé ce lieu en salle de réunion qui est surnommée avec humour « La Sapristi ». Ils y présentent des spectacles, des contes, des rumeurs, du théâtre, etc. Cette salle est aussi disponible en location. « Mais le plus fantastique », dit m Duval, « c’est que chaque vendredi quand l’automne reprend sa place, nous retournons à la rencontre de la communauté en poursuivant nos 5@7. »

Dans l’avenir, m Duval souhaite collaborer avec d’autres instances locales afin d’attirer davantage de touristes. En tant que chargé de projet, Marc se dit fier de ce fantastique projet, mais il ajoute en insistant que « nous n’aurions rien pu faire sans nos merveilleux bénévoles. » L’organisation a bénéficié d’un afflux de bénévoles très actifs et motivés qui mettent l’épaule à la roue et qui permettent l’accomplissement de la mission. Marc affirme que l’ensemble de l’organisation compte près de 180 membres, dont 40 « très actifs ». Vu la population de Donnaconna, ce chiffre est impressionnant. En effet, l’entretien des lieux, le service de bar, la gestion de la salle communautaire, etc. sont tous couverts par des équipes de bénévoles sans qui le Relais ne pourrait pas fonctionner.

Pour suivre l’actualité du Relais des Écureuils, consultez la page Facebook de l’organisme ici.

Un souvenir de bénévolat #1

Un souvenir de bénévolat #2

Un souvenir de bénévolat #3

Un souvenir de bénévolat #4

Un souvenir de bénévolat #5

Un souvenir de bénévolat #6

Crédits: Le Relais des Écureuils

3 commentaires

  1. Merci pour ce beau texte sur le Relais de la Pointe de Les Écureuils avec notre super animateur Marc Duval! Sans lui et ses bénévoles, notre église ne serait pas aussi vivante!
    Nous avons tous hâte au retour à la normale car ces temps de confinement nous rappelle comme il était bon de se voir à nos 5 à 7, tous les vendredis. ..💕🌈

Laisser un commentaire